Dans notre société actuelle, il y a eu l’apogée de la tendance « healthy » puis du « rééquilibrage alimentaire ». Et si le juste milieu de tout cela se trouvait dans l’alimentation intuitive en incluant la notion de plaisir et de bienveillance à l’alimentation pour essayer de réconcilier le lien de beaucoup de français avec le contenu de leur assiette.

Qu’est-ce que l’alimentation intuitive ?

L’alimentation intuitive consiste à écouter son instinct, ses envies, ses sensations pour adapter son alimentation à ses besoins et retrouver le plaisir de manger librement, sans culpabilité ni restrictions.

C’est si important de se reconnecter avec son corps et de décrypter les signaux qu’il vous envoie. 

QUELQUES BIENFAITS DE L’ALIMENTATION INTUITIVE

  1. Retrouver le plaisir dans l’alimentation

Apprendre à apprécier les repas c’est savoir aussi prendre du recul avec les aliments, se concentrer sur ces moments précieux pour en profiter et ensuite pouvoir ne plus y penser pour se consacrer à d’autres activités. 

Cela doit être un moment à part entière, consacré uniquement à la tâche de déguster, de sentir chaque aliment, d’en apprécier le goût, la texture, la saveur. Il faut vous investir pleinement dans ses repas pour que votre corps prenne conscience que vous êtes en train de le nourrir, de le remplir d’énergie et de bien-être. 

  1. Apprendre à manger seul

Il faut apprendre à cuisiner pour soi, dresser un joli plat uniquement pour avoir le plaisir de le manger et de se poser seul au calme pour l’apprécier et en prendre conscience.

Ces repas solitaires doivent devenir des rendez-vous avec vous-même plutôt qu’une punition, c’est l’occasion de tester des associations qui ne plaisent qu’à vous, d’apprécier un pique-nique dans un lieu magique, de s’offrir une pâtisserie qui vous fait envie ou de confectionner une jolie lunch box. 

  1. Vivre en harmonie avec son corps

L’alimentation et la forme physique et mentale sont souvent liées. L’alimentation permet de nourrir votre esprit et votre corps qui contribuent de leur côté à vous envoyer les bons signaux pour ajuster vos quantités, vos repas, vos besoins en nourriture.

Petit à petit, vous allez mieux vous connaître, savoir vous écoutez quand vous êtes fatigués et vous reposez, satisfaire votre faim quand elle se présente et vous accorder un snack même en pleine journée. Votre corps saura ce dont il a besoin, et vous dira également quand il n’aura plus faim : un cercle vertueux en somme.

N’oubliez pas, soyez bienveillant envers vous-même !

  1. Se connaître, comprendre et analyser sa faim

Bien souvent les émotions jouent sur nos sensations et ressentis : on va avoir tendance à plus ou moins manger quand on est tristes, fatigués ou stressés.

Il faut alors essayer de décortiquer ces différents signaux envoyés par le corps, s’agit-il réellement d’une sensation de faim ou plutôt d’une émotion à gérer autrement que par l’alimentation. 

Chaque corps et métabolisme sont uniques, n’essayez pas de manger autant ou aussi peu que les personnes qui vous entourent. Vous n’avez pas les mêmes besoins, les mêmes dépenses, les mêmes rythmes de vie et n’êtes pas avec eux au quotidien pour voir leur vraie façon de s’alimenter.

COMMENT FAIRE COHABITER ALIMENTATION INTUITIVE ET ROUTINE ALIMENTAIRE ?

Vous êtes la personne qui vous connaît le mieux alors adaptez votre organisation en fonction. Privilégiez le repas que vous préférez comme votre moment vraiment plaisir et sachez aussi vous exprimer sur vos envies auprès de votre entourage.

Cet article est une contribution de Camille alias Pepette Nova!!
Présentation:
” Camille 27 ans, je travaille dans la communication interne pour une boite agroalimentaire.et j’habite dans la Manche.
J’adore cuisiner, lire et voyager.
– Plat sucré préféré: le flan
-Plat salé préféré: le dahl de lentilles corail au lait de coco
– Ma devise : Vivre sa vie maintenant et pour soi “


Laissez vôtre commentaire ici