La forme de méditation la plus connue et la plus pratiquée développe la pleine conscience. On entraîne donc l’esprit à se décharger de tout ce qui le « pollue » pour se concentrer plus profondément sur le moment présent. On bénéficie ainsi d’une meilleure capacité à résister au stress, à contrôler ses émotions et à ressentir le calme mental dans sa vie quotidienne.

Méditation de pleine conscience : quel principe ?

La méditation de pleine conscience porte donc une attention particulière au moment présent. Cette expérience de pleine conscience se fait bien sûr de manière volontaire, dans le calme et en toute objectivité, sans jugement. Aidez donc votre esprit à se débarrasser des pensées et émotions négatives engendrant des angoisses qui peuvent à leur tour créer tout un lot de problèmes. 

Toutefois, la méditation de pleine conscience ne consiste pas à « combattre » ses pensées et émotions négatives, mais à lâcher prise en les acceptant avec bienveillance. Il faut donc vous concentrer sur le moment présent, plus profondément et plus longtemps. 

Différentes études ont prouvé l’efficacité de la méditation au quotidien. On stimule facilement de cerveau pour mieux se concentrer et ainsi conserver sa mémoire. Une recherche menée par des professeurs et des étudiants de l’Université d’Osnabrück en Allemagne a également permis de sonder les vertus de la méditation de pleine conscience sur les fonctions cognitives. L’anxiété ainsi que le risque de dépression sont également limités. D’une façon générale, la méditation de pleine conscience améliore le bien-être psychologique et l’humeur en contribuant à la gestion des émotions et des pensées.

 

Méditation de pleine conscience : les exercices pour débuter

La méditation de pleine conscience n’exige pas une position ni une posture stricte. Avec la position du tailleur, du lotus, assis sur une chaise ou un canapé, vous pouvez tout à fait vous concentrer. La méditation de pleine conscience s’intègre donc à la vie de tous les jours. Par contre, la position allongée est déconseillée, cela favorise l’endormissement.  

Voici quelques exercices pour vous aider à mieux pratiquer la méditation de pleine conscience :

— Observez votre respiration : au cours de la journée, accordez-vous de temps en temps de petits moments de pause pour vous concentrer sur votre souffle. Inspirez et expirez profondément pendant quelques minutes.

— Pendant vos activités, arrêtez-vous quelques secondes pour prendre conscience de ce que vous faites. Pendant la vaisselle, la douche, le jardinage ou la promenade, vous pouvez tout à fait vous entraîner à la méditation de pleine conscience. Peu importe les circonstances donc, l’important est de consacrer toute votre attention sur ce que vous êtes en train de faire.

— Face à une situation contrariante, observez comment vous vous sentez au lieu de réagir en vous acharnant sur la source du problème. La pleine conscience de vos pensées vous permet de vous maîtriser et de laisser échapper les émotions négatives.

Apprenez à redécouvrir les saveurs, les textures et les parfums de ce que vous mangez.

 Les premiers exercices peuvent parfois sembler longs, mais la méditation de pleine conscience vous permet aussi d’entraîner votre patience.

Photo by Antonika Chanel on Unsplash

Photo by JD Mason on Unsplash

 


Laissez vôtre commentaire ici