Plus qu’un concept, la Slow Cosmétique est un réel mouvement make-up écolo qui, avec les années, fait de plus en plus d’adeptes. Adoptez le maquillage respectueux de l’environnement initié par Julien Kaibeck.

Qu’est-ce que la Slow Cosmétique ?

Le terme « slow cosmétique » apparaît pour la première fois en 2012, lorsque Julien Kaibeck – alors cosméticien aromathérapeute – publie son livre « Adoptez la Slow Cosmétique ». Le succès est tout de suite au rendez-vous. Dans son ouvrage, l’auteur évoque ses idées pour un maquillage plus sensé…

Quelques blogueuses, convaincues par ses idées, le contactent et établissent avec lui une charte qui explique les principes de la slow cosmétique. La création de la marque puis de l’Association Slow Cosmétique s’ensuit naturellement. En 2013, le label Slow Cosmétique voit également. Il faudra attendre 2015 pour que la boutique en ligne dédiée soit accessible aux internautes. Des ateliers DIY sont par ailleurs mis en place dès 2016.

En somme, la Slow Cosmétique est un mode de consommation écologique de la beauté. Il nous invite à consommer moins, mais de la meilleure façon. Consommer moins consiste à utiliser le moins de produits possible : idéalement un produit à actions multiples. Pour consommer mieux, on mise sur des soins à la formulation riche en ingrédients naturels de qualité et moins transformés.

À propos de la mention Slow Cosmétique

Ce label est attribué aux marques cosmétiques comme Lamazuna qui proposent à la fois des formules écologiques et propres avec un marketing dit « raisonnable ». Le nombre de produits dans une gamme doit être limité. La marque doit par ailleurs proposer des produits à longue durée de vie, avec un bon rapport qualité/prix et doit mettre en place une publicité sans fausses promesses.

Le label fonctionne de la même manière que le guide Michelin. Après analyse des critères, le jury de l’Association distingue les marques méritantes en leur attribuant la mention notée avec des étoiles, dont le nombre (1 à 3 étoiles) dépend de la proximité des valeurs de la marque avec la Charte. Si la marque respecte 90 % des principes énoncés dans la charte Slow Cosmétique, trois étoiles lui sont alors attribuées.

Si la marque répond à 75 % ou 60 % de la charte, elle obtient 1 ou 2 étoiles. Le jury est composé de membres de l’association Slow Cosmétique, de consommateurs experts dans le décryptage des ingrédients et de consommateurs volontaires.

Le site officiel de l’association slowcosmetique.org tout comme la chaîne YouTube de l’association vous permettra d’en apprendre davantage sur la Slow Cosmétique. Vous avez envie d’adopter ce concept ? Faites en sorte que la démarche vous soit plus facile en suivant les conseils avisés de Julien Kaibeck sur son blog. Il y décrypte l’utilisation des ingrédients naturels et vous propose différentes recettes DIY douces et faciles à reproduire.

La boutique officielle slowcosmetique.com est par ailleurs idéale pour dénicher des soins cosmétiques dont les formules répondent à la charte.


Laissez vôtre commentaire ici