Le miso est une pâte de soja fermentée très utilisée dans la gastronomie japonaise. Réputé pour son goût unique et ses diverses vertus, il entre dans la composition de nombreux plats, dont la traditionnelle soupe miso que les Japonais consomment même au petit-déjeuner. Mais quels sont réellement les atouts de cette pâte de soja fermentée ?

Les différentes variétés de miso

La pâte miso est obtenue grâce à la fermentation de graines de soja. Ces dernières sont cuites à l’eau, broyées, puis incorporées à un mélange de céréales fermentées et de champignon Aspergillus Oryzae appelé « Koji ». Il existe une large variété de miso, dont le goût et la couleur varient selon les céréales utilisées et le temps de fermentation.

Parmi les différents types de miso figurent :

– le miso pur entièrement fabriqué à partir de fève de soja est notamment reconnaissable par sa couleur sombre. Cette variété est obtenue grâce à une fermentation plus longue qui lui offre son goût très prononcé.

– le « shiro miso » ou miso blanc est une variété au goût plus doux, composé en grande partie de riz blanc. Cette pâte possède une couleur légèrement beige et une texture plus crémeuse que les autres pâtes de miso.

– Quant au miso rouge ou akamiso, il est composé principalement de soja et d’orge qui lui offre une couleur sombre tirant sur le brun ou le rouge, d’où son nom. Cette variété de miso a un goût moyennement fort et est plus salée que le shiro miso.

Le Miso et ses nombreuses vertus

Ingrédient phare du régime alimentaire japonais, le miso contribue grandement à la santé et la longévité des habitants du Pays du soleil levant. C’est un aliment riche en protéines, en vitamines et en minéraux qui booste le système immunitaire en plus de nombreux autres bienfaits. Grâce à son apport élevé en acides aminés et en probiotiques, le miso améliore prend soin de la flore intestinale pour une meilleure digestion. Il permet aux intestins de mieux absorber les nutriments essentiels à son bon fonctionnement, ainsi qu’à lutter contre la prolifération de micro-organismes nocifs à ce niveau. Le miso a également l’avantage d’être très digeste et de favoriser l’élimination des toxines, ce qui en fait un remède efficace contre la gueule de bois. De nombreuses études ont aussi permis de prouver les bienfaits du miso dans la prévention du cancer et des maladies cardio-vasculaires.

Comment consommer le Miso ?

Le miso est surtout reconnu pour sa saveur unique et indescriptible appelée « umami », qui se distingue des quatre goûts existants – sucré, salé, acide et amer –. Cette pâte au goût prononcé est très simple à cuisiner et permet de relever les arômes des ingrédients qui l’accompagnent. Parmi les recettes classiques à base de miso, la soupe miso est le plat de base d’un repas traditionnel japonais. Facile à préparer, il suffit d’incorporer la pâte de miso blanc dans le bouillon dashi – préparé à partir d’algue et de bonites sechées – porté à ébullition.

Vous pouvez également y ajouter des cubes de tofu dont le goût neutre s’accorde parfaitement à la saveur corsée du miso, des algues wakamé et des champignons. Par ailleurs, en mélangeant de la pâte miso rouge, de l’huile, du vinaigre de riz et du miel, vous pouvez obtenir une excellente marinade pour vos viandes et vos poissons.


Laissez vôtre commentaire ici