Les ballonnements sont des troubles digestifs courants qui concernent plus les femmes que les hommes. Très inconfortables et parfois même douloureux, ils sont généralement causés par une mauvaise décomposition des aliments consommés. Si certains aliments peuvent être à l’origine de ballonnements, d’autres soutiennent le confort intestinal.

Les aliments qui ballonnent

Les aliments caractérisés par une forte capacité dite fermentescible favorisent en effet la production de gaz dans les intestins. Les gaz se forment lorsque ces types d’aliments croisent les bactéries présentes dans le côlon au moment de la digestion.

Si vous souffrez de ballonnements importants, évitez :

— Les fruits trop mûrs ;

— Les crucifères comme le brocoli et le chou de Bruxelles ;

— Les légumineuses comme le haricot, les lentilles et le pois chiche ;

— Les légumes à forte saveur comme l’ail, l’oignon, les poireaux et les échalotes ;

— Les céréales de blé ;

— Certains fruits comme les prunes, les pommes et les melons d’eau.

Évitez également de manger gras et trop copieux. Le chewing-gum et les boissons gazeuses favorisent également la formation de gaz intestinaux. Pour votre confort intestinal, privilégiez les salades légères dans votre bol en coco. Accompagnez-les idéalement avec une boisson healthy, mais riche en nutriments et gourmande comme la detox water.

 

C’est quoi le ballonnement réellement ?

Tout comme les brûlures d’estomac, les ballonnements entrent dans la catégorie des troubles digestifs. Ils apparaissent le plus souvent lorsque l’organisme est incapable de décomposer comme il faut la nourriture avalée. Des gaz s’accumulent au niveau de l’estomac et dans les intestins, créant de fortes tensions. Ce phénomène spécifique explique que les personnes ballonnées ont parfois l’impression d’avoir une sensation de ventre gonflé. Les ballonnements peuvent aussi se manifester à travers des douleurs abdominales, des flatulences et des rots.

 

Quels aliments consommer en soutien au microbiote

Entretenez votre flore intestinale en mangeant beaucoup de fruits et de légumes frais. En consommant plus de nutriments et de vitamines, vous régulez également vos fonctions immunitaires. Pour garder des intestins sains, consommez 5 à 8 g par jour de prébiotiques d’origine végétale. Vous en retrouvez une quantité suffisante dans les végétaux à feuilles vertes comme les épinards et les salades. Pour rendre vos salades et crudités encore plus savoureuses, n’hésitez pas à y rajouter du miso ou de la sauce soja, des aliments fermentés très riches en probiotiques.

Incorporez des noix et éventuellement des bananes ou de l’avocat dans votre grand bol coco lisse ou dans votre Mason Jar en verre recyclé pour vos smoothies pour faire le plein de vitamines et d’acides gras essentiels. Attention, les antibiotiques détruisent aussi bien les mauvaises que les bonnes bactéries qui constituent notre microbiote intestinal. Dans le cadre d’un traitement, respectez scrupuleusement les doses prescrites par votre médecin pour ne pas provoquer un déséquilibre intestinal. Enfin, mâchez lentement vos aliments pour ne pas avaler beaucoup d’air et favoriser ainsi les ballonnements.

Photo by Markus Spiske on Unsplash

Photo by Christopher Campbell on Unsplash


Laissez vôtre commentaire ici